Avec la cérémonie d’ouverture à l’École Hispanoamericano a commencé le Congrès International d’Éducation Piariste #Coedupia2017 à Santiago du Chili. L’événement a été suivi par le P. Pedro Aguado, Général des Piaristes et P. Miguel del Cerro, Délégué Général des Écoles Pies au Chili. Del Cerro a souligné lors de son discours, la présence piariste au Chili, la célébration cette année du 100e anniversaire de l’École Hispanoamericano, et a souligné la capacité « inclusive » des œuvres éducatives piaristes. Le P. Général, pour sa part, a souligné dans son discours la « passion pour la mission » qui caractérise les Écoles Pies. « Calasanz, notre fondateur, a été le protagoniste d’un événement extraordinaire pour l’Église et la société il y a plus de 400 ans : la naissance de l’école chrétienne populaire, l’école pour tous ». En plus, « les Piaristes sont le premier Ordre religieux érigé par l’Église pour le ministère spécifique de l’éducation ». L’Ambassadeur d’Espagne au Chili Carlos Robles, ainsi que le P. Joszef Urban, coordinateur du Congrès, Carlos Beas de FIDE, Ximena Ogino et de Beatríz Yañez, Directrices respectivement des Écoles Hispano et Calasanz, ont aussi participé à la célébration. L’après-midi a eu lieu la première conférence, par Dennis Shirley,  Professeur d’Éducation à Boston College. Shirley a expliqué certains des défis pédagogiques du moment. « Les étudiants n’aimeront pas l’école que si vous l’aimez aussi » dit-il. » « Plus important encore – a souligné le professeur-  est d’apprendre à être unis, parce que nous vivons dans des réseaux de dépendance mutuelle ». Et il a revendiqué le rôle crucial de l’éducateur dans le processus de formation des étudiants. « Ne jamais dire je suis juste un éducateur ! n’abandonnez pas !  Voici notre défi et notre cause », il a dit lors de son discours. Dans la deuxième partie de l’après-midi, par petits groupes, on a partagé différentes expériences éducatives dans des œuvres piaristes de tout le monde. Des projets tels que la « Parafiada » de Pologne, d’éducation intégrale à trois niveaux ; le Centre Culturel de Campeche au Mexique ou le projet éducatif Summem qui prend place dans les Écoles Pies de la Catalogne. Ces dynamiques, qui seront répétées tout au long de la semaine, ont permis de partager connaissances et échanger des idées pour finir le travail de la journée.