C’est en étant sûr d’une telle recommandation du Maître de la moisson que nos frères diacres PP Jean Bernard DIATTA et Patrice Martin SAGNA ont reçu l’ordre presbytéral en cette année jubilaire des Ecoles Pies.

En ce mois de juillet en effet, la province de l’Afrique de l’Ouest a eu la joie d’accompagner au nom de tout l’Ordre des Ecoles Pies nos deux frères appelés au sacerdoce ministériel. Le Père Jean Bernard D DIATTA a été ordonné prêtre à la Cathédrale Saint Antoine de Padoue de Ziguinchor, le 1 juillet 2017 par l’imposition des mains de Mgr Hervé GIRAUD, archevêque de Sens – Auxerre en France en visite de courtoisie dans le Diocèse de Ziguinchor en présence de Mgr Paul Abel Mamba DIATTA, l’ordinaire du lieu. Ils étaient au total au nombre de cinq dont un autre religieux, missionnaire du Sacré Cœur, et trois diocésains. L’insistance de Mgr Hervé sur le rôle du prêtre dans l’Eglise catholique, une et apostolique fait comprendre que nos candidats ainsi que tous les prêtres présents sont invités à refonder toute leur vie sur le Christ unique modèle par qui, avec qui et en qui toute leur mission trouve sa source et son achèvement. A la sortie de la messe, nous nous sommes rendus à Kadjifolong, le village natal de notre élu en attendant la date du 3 juillet à laquelle le Père Jean Bernard a dit sa messe d’action de grâce en la paroisse Sacré Cœur de Mlomp accompagné d’une foule immense de prêtres, religieux, et laïcs.

Quant au Père Patrice Martin SAGNA, il a été ordonné le samedi 08 juillet en la Cathédrale Saint Théophile de Kaolack avec deux candidats du diocèse par l’imposition des mains de Mgr Théodore Adrien cardinal SARR sur l’invitation de l’administrateur apostolique du lieu Mgr Pierre TINE. Le Cardinal a bien mis l’accent, au cours de son homélie, sur la configuration du prêtre au Christ, Prêtre Souverain éternel, unique médiateur entre Dieu et les hommes. Il rappelait aux ordinands qu’ils doivent être toute leur vie DON dans la célébration de chaque sacrement comme le Christ est lui-même à la fois l’autel, le prêtre et l’holocauste. Le lendemain, dimanche 09 juillet, le Père Patrice Martin a dit sa messe d’action de grâce en la paroisse Sainte Thérèse de l’Enfant Jésus de Sokone.

Nous avons lu dans les yeux de chacun de ceux qui étaient à ces différentes ordinations, en occurrence les piaristes, l’allégresse d’accueillir de nouveaux frères pour le service et surtout de voir la cour provinciale s’agrandir surtout en ces jours où la demande de notre présence dans d’autres pays se fait plus pressante et nombreuse. Chacun de ces deux nouveaux prêtres devient pour nous le sceau des jubilés des 400 ans de l’existence de l’Ordre et des 250 ans de la canonisation de notre Saint Père Fondateur Joseph de Calasanz.

Que la joie du Christ fasse croitre tout l’être de nos nouveaux prêtres. Que l’Eucharistie qu’ils célèbrent chaque jour, les unissant au Christ, leur accorde la force nécessaire pour témoigner de son amour et de sa miséricorde à tous ceux qui les rencontrent. Qu’ils soient des hosties vivantes pour tout homme pour la gloire de Dieu et le salut des âmes. Et que les grâces de cette année jubilaire inondent leur vie et leur ministère afin qu’ils soient de vrais disciples de Calasanz au service de l’éducation, de l’annonce de la Bonne Nouvelle et de la transformation des enfants et des jeunes.

« Allez plutôt vers les brebis perdues du peuple d’Israël.

Partout où vous passerez, vous ferez cette annonce :

“Le Royaume des Cieux est là, tout proche !” …

Vous avez reçu gratuitement, vous donnerez gratuitement »

(Mt 10, 6 – 8).