Le 16 juillet 1950, le Père Francisco Orcoyen arrive à Rio de Janeiro, commençant ainsi la belle histoire des piaristes au Brésil.

De nombreux événements se sont produits au cours de ces 70 années: le début des classes à l’école San Miguel Archangel (1951), la direction de l’école d’Ibituruna (1952), la présence à Bonne Espérance (1953), la « Maison de la Plage » à Jacaraípe (1964), la présence à Santa Lucia (1966) et Volta Redonda (1971), la paroisse De Notre-Dame des Grâces (1973), la paroisse de San Marcos (1984) , le Recanto de Betim (1992), les laïcs de la Fraternité envoyés de Pampelune (1999), le Sonoro Despertar (2000), le Centre social de Governador Valadares (2002), le début officiel d’Itaka-Escolapios (2006), la présence de Serra (2008), du Centre Social de Belo Horizonte (2010), de la Fraternité Piarist (2011), du Recanto de Baguarí (2013), de la présence à Aracaju (2019), et bien plus encore avec le GGN , les maisons de formation, la Pastorale du Mineur, le Mouvement Calasanz… et, surtout, des gens, beaucoup de gens qui sont le mieux dans cette histoire. Nous avons maintenant un travail très bien fait par le Père Fernando, présentant cette histoire piariste au Brésil.

Il est agréable de regarder en arrière, comme un souvenir, mais aussi de découvrir la main de Dieu dans cette histoire. Nous devons remercier le Seigneur et aussi tous ceux qui ont fait et continuent à construire cette histoire : religieux, vocations, membres de la Fraternité et du Mouvement Calasanz, collaborateurs dans les paroisses, dans les écoles et dans les centres sociaux, dans les projets Itaka-Escolapios, enfants, jeunes… tous !

Se souvenir de ces 70 ans d’histoire est également utile pour renouveler notre engagement envers la mission piariste de transformer notre Brésil bien-aimé, par l’éducation, la proclamation de l’Évangile, la solidarité, notre vie heureuse, après Jésus, nos communautés religieuses et la Fraternité. C’est l’occasion de renouveler notre vocation piariste, religieuse ou laïque, avec une fidélité créative, en maintenant le charisme de Calasanz de toujours et, en même temps, de le mettre à jour à chaque instant et situation que nous vivons.

Célébrer ces 70 ans, c’est aussi apprendre de cette histoire piariste au Brésil, en discernant, dans le présent, les mesures que nous devons prendre pour répondre à la volonté du Seigneur Jésus et aux besoins des gens et de la société, en apprenant de l’histoire et en inventant un avenir meilleur, toujours en communauté.

Faire partie, se sentir une partie de ce réseau de personnes, d’événements, de décisions de 70 ans, avec la certitude que notre travail aura une continuité pendant de nombreuses années, est un don et une motivation pour renouveler notre vie piariste.

 

 

 

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información. ACEPTAR

Aviso de cookies