Ce matin, sous un magnifique soleil, a eu lieu la proclamation, par le Pape François, du nouveau saint piariste, Saint Faustino Míguez, fondateur de l’Institut Calasanctien  des Filles de la Divine Bergère. La place Saint Pierre était comble de milliers de pèlerins et une grande partie de la Famille Calasanctienne, qui ont pu assister à la célébration avec le Pape, coordonnée par le Postulateur des Écoles Pies, P. Andrés Valencia. Ainsi, les calasanctiennes Julia García Monje, Patricia de el Carmen Olivares, Punam Dungdung, Mª Luisa Domínguez et la M. Générale Sacramento Calderon ont participé aux lectures et  à l’offertoire. A participé également la personne qui a reçu le miracle de Saint Faustino, Verónica Stoberg et sa famille. Par ailleurs, la participation des piaristes s’est matérialisée par le Fr. Gerardo Leyva qui a lu une des prières et les acolytes Ľuboš Tkačik (Slovaquie), Tommaso de Luca (Italie), Yeremias Isaias Laga Mukin (Indonésie), Łukasz Czub (Pologne), Dániel Szabó (Hongrie) et Borja de la Rua (Espagne), qui ont aidé lors de la célébration eucharistique pendant laquelle le Pape a encouragé les participants à comprendre leur vie chrétienne comme « une histoire d’amour avec Dieu », où personne n’a une « invitation exclusive ». Ainsi, il a fait usage de la parabole évangélique du banquet de mariage, pour rappeler que Dieu « ne se résigne pas, mais il invite toujours plus de monde.  Contre le  ‘non’, il ne ferme pas la porte, mais il invite encore plus de gens ». Dans une lettre, la Congrégation des Écoles Pies souligne les faits saillants du nouveau saint Faustino « sa vie simple et donnée ; sa fidélité vocationnelle ; son audace dans la mission ; sa confiance profonde dans l’amour de Dieu, bref, sa sainteté, sont des raisons pour nous tous et maintenant, pour toute l’Église, de remercier plus profondément et sincèrement  Dieu ».

Après la célébration, la Famille Calasanctienne a organisé un repas  fraternel qui a rassemblé plus de 1 200 pèlerins et qui a été présidé par le Cardinal et Archevêque de Madrid, Carlos Osoro. La Mère Sacramento Calderón a lancé une invitation à approfondir la suite de Saint Faustino Míguez avec la conviction que « Sainteté appelle sainteté ». Le repas a été animé par les joueurs de cornemuse du groupe du Gouvernement d’Ourense et des anciens élèves des Calasanctiennes de Buenos Aires qui ont interprété quelques scènes de la comédie musicale « Les formules de Vie » qui a été présentée avec beaucoup de succès lors de la cérémonie d’accueil la veille.

 

Gloire à Dieu dans le Ciel