Pendant trois jours (du 25 au 27 octobre), la première assemblée du réseau des paroisses piaristes s’est tenue en ligne, avec la participation d’une centaine de personnes, religieux et laïcs piaristes.

L’équipe de coordination du Réseau a convoqué l’Assemblée avec trois objectifs clairs :

  1. Vivre une expérience de communion ecclésiale autour du projet pastoral de la paroisse piariste.
  2. Grandir dans l’identité et le sentiment d’appartenance aux Écoles Pies.
  3. Partager les préoccupations et planifier ensemble.

Le premier jour a commencé par une prière animée par la paroisse de Sâo Marcos de Belo Horizonte. Ensuite, le Père Général a prononcé le discours principal de l’assemblée, qui s’est concentré sur le processus synodal qui est promu dans toute l’Église et, bien sûr, dans les Écoles Pies.

Père Pedro Aguado a rappelé que cette Assemblée se tenait dans un contexte marqué par le processus synodal, le Pacte éducatif, la proximité du Chapitre Général et l’appel toujours interpellant des enfants pauvres. Il a ensuite réfléchi sur l’identité piariste qui appelle à la vie et à la mission, qui est ouverte, missionnaire et qui peut être construite entre tous.

En plus de travailler ensemble en tant que paroisses piaristes, le Père Général nous a mis au défi de construire des réseaux avec le diocèse, au sein de notre propre présence et avec les gens. Il a mis l’accent de la réflexion sur la promotion du modèle de présence travaillant avec d’autres domaines de la mission dans un esprit de communion et de participation. Il nous a lancé un appel clair à construire des Écoles Pies, en travaillant à partir des clés de vie de l’Ordre, en particulier avec la pastorale des vocations et le soutien aux maisons de formation.

Le réseau des paroisses est une réalité naissante, il nous a donc encouragés à investir du temps dans sa construction, ce qui implique un ferme désir de marcher ensemble à la recherche de la communion.

Après la pause, nous avons écouté les expériences pastorales de paroisses de Porto Rico, des États-Unis et du Mexique.

Père Godlove Nze du Cameroun a dirigé la prière de la deuxième journée qui a servi de portique pour partager les expériences de la richesse pastorale que nous avons dans les paroisses d’Afrique.  Ensuite, trois personnes ont été invitées à réfléchir sur la manière de générer une identité piariste dans une paroisse. Malheureusement, il n’a pas été possible de générer un dialogue supplémentaire par manque de temps.

Le troisième jour, le père Asdrúbal, curé de Medellín (Colombie), nous a fait une belle prière devant la chapelle de sa communauté. Des expériences pastorales d’Amérique et d’Europe ont suivi. Père Javier Alonso, coordinateur de l’équipe du Réseau, a partagé une réflexion sur les initiatives qui ont été réalisées au cours des deux premières années de travail et une proposition pour l’avenir afin de consolider ce projet.

Enfin, la parole a été donnée aux participants, qui ont exprimé leur gratitude pour avoir participé à cet événement. En outre, des propositions concrètes ont été faites pour l’avenir du réseau. Nous en transcrivons certains :

Félicitations à l’équipe pour ce beau travail de communion et de renforcement de l’identité piariste dans les paroisses.

Merci beaucoup de cette réunion, nous aimerions en savoir plus sur les projets mis en œuvre dans d’autres paroisses qui intègrent les différentes plateformes.

Vu ce que nous venons d’entendre, je suggère qu’on est un espace de dialogue entre les curés et quelques fidèles d’Afrique

Mettre en place des stratégies qui intègrent plus activement les enfants, les adolescents et les jeunes. Soit en intégrant plus activement les réseaux sociaux et l’approche des jeunes familles.

Je demande que le réseau puisse définir et attribuer un certain périmètre d’activités et une mission bien précise pour qu’il y ait une syntonie et meilleure progression commune.

Nous devons maintenir la proposition du Cours de Spiritualité Calasanctienne et encourager les autres à faire ce travail. Aussi dans le conseil pastoral. Maintenant dans une clé synodale, pour encourager de nouveaux espaces de participation où nous pouvons approfondir l’identité et l’histoire des Écoles Pies.

 

Actuellement, le réseau est composé de 45 paroisses, dont 24 en Amérique, 7 en Europe et 14 en Afrique.

Nous avons déjà un projet cadre. Maintenant, le grand défi est de former des personnes et des équipes pour adapter le projet à la réalité concrète de chaque paroisse en communion avec l’Ordre. Le voyage a commencé ; ce qu’il faut, c’est le désir et la volonté de le parcourir.

 

Pour une Église synodale : communion, participation, mission

P. Pedro Aguado. Supérieur général des écoles pieuses

 

 

Réseau des paroisses piaristes : identité, mémoire et projet

P. Javier Alonso. Équipe de coordination du réseau.