Le dimanche 3 février 2019 marquera sans conteste,  la deuxième grande édition du Football Solidaire de la Province de l’Afrique de l’Ouest : un moment de retrouvailles, de partage, de sourire, bref, une étape  euphorique dans un style purement calasanctien, c’est-ce qui semblait se lire sur les visages de tant de jeunes venus de tous les coins et recoins de Dakar.

Au coup de sifflet au Centre Sow Foot de Dakar, plusieurs personnalités attendent le mot de bienvenue, l’hymne nationale et autres dispositions pratiques allant dans le sens de l’organisation. La présence du Ministère de l’éducation nationale, de sport, du provincial de l’Afrique de l’Ouest, de l’entraineur de l’équipe junior du Sénégal, monsieur Joseph Koto, etc.;  la lumineuse participation de jeunes universitaires, collégiens, l’empire des enfants, nos enfants du Complexe éducatif piariste de Thiaroye, de différentes équipes des enfants et de sympathisants et amis du charisme calasanctien a simplement montré la présence du saint fondateur Joseph Calasanz  dans une approche  dialectique  qui ouvrait indiscutablement  à l’espérance.

Autour de 60 équipes, le principe de départ était formel « l’essentiel est de participer ; la beauté du jeu se trouve dans la solidarité », la joie était visible, très visible, l’ambiance était sur tous les observateurs (officiels, participants et sympathisants), persuadés de participer à un sport qui n’a d’autre finalité que de réunir du monde pour le bien de l’autre, partenaire incontournable de l’existence. Les assoiffés du ballon rond restaient calmes. Dans la foulée, le festival de buts se voyait, une ambiance folle régnait dans le stade. A chaque inscription de buts, ce fut la même ambiance mais multipliée par dix. On entendait en cœur : « solidarité : célébrons la joie du sport solidaire ».

Après toute la joie de la célébration de l’existence, à travers le sport à la manière piariste, d’aucuns rentaient chez lui  convaincus, affirmant que le charisme calasanctien est aussi actuel dans la créativité, la promotion  de la joie et les bienfaits du sport thérapeutique. Ce fut donc un moment de folie rationnelle pour le bien de la jeunesse de nos écoles, de nos paroisses, de nos universités, de nos amis et sympathisants et de nos deux ministères précités.

La troisième édition est attendue en février 2020.

P. Victor Emmanuel DIOUF, Sch.P.

 

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información. ACEPTAR

Aviso de cookies