Plus de 70 jeunes de différentes parties du monde ont approfondi pendant six jours dans la ville mexicaine d’Oaxaca sur le rôle des jeunes dans les Écoles Pies (#PiaristSynod).

La Rencontre est l’aboutissement du #PiaristSynod (Synode Piariste), un processus de réflexion de deux ans, d’abord localement et plus tard au niveau démarcation et continental, enligne avec le Synode des Jeunes convoqué par le Pape et célébré l’année dernière.

Comme le souligne le P. Général Pedro Aguado, présent à l’Assemblée ces jours-ci, il ne s’agit pas seulement d’une réunion internationale, mais le #PiaristSynod ouvre une nouvelle période, inaugure une nouvelle façon de travailler avec les jeunes. « Ce n’est pas un événement, a commenté le P. Général, mais nous avons ouvert un nouveau processus où le défi est de savoir comment faire ensemble des Écoles Pies plus capables d’offrir le meilleur que nous avons : rien de plus et rien de moins que Jésus-Christ lui-même. »

Au cours de ces journées, les participants ont partagé des travaux antérieurs et leur réflexion sur l’exhortation post-synodale « Christus vivit » à travers des dynamiques de groupes et des moments personnels. En outre, au cours de l’Assemblée, différents défis ont été abordés que le Synode propose aux Écoles Pies, telles que « notre façon d’écouter », dans laquelle les accompagnants et accompagnés « nous sommes tous ». « En se sentant vraiment accueillis et écoutés, la force de la recherche se mobilise en nous », a expliqué le P. General. En outre, au cours des jours de la réunion, certains dangers ont été dévoilés, comme la complaisance, « de penser que nous avons fait assez », et il est devenu clair que les jeunes sont un lieu théologique. « Calasanz était un prêtre bien formé et bien éduqué, mais ce sont les enfants et les jeunes pauvres de Rome qui ont fait de lui un piariste. »

Dans l’une de ses interventions, P. Aguado a demandé de l’aide aux jeunes : « Aidez-nous à faire de meilleures Écoles Pies, mais sachant que le but n’est pas les Écoles Pies, mais le Royaume de Dieu. » Les participants à la réunion ont eu l’occasion de visiter le Foyer Calasanz, l’un des foyers d’accueil pour les enfants des rues que les piaristes promeuvent à Puebla et Mexique. Dans une lettre écrite au cours de ces jours et adressée à l’ensemble des Écoles Pies, les jeunes reconnaissent que le synode « a réveillé dans nos cœurs un nouveau feu, pour être une torche brûlante qui éclaire le chemin des jeunes vers le Royaume de Dieu ». Pour ainsi « les guider vers une vie en liberté et développer une relation aimante et authentique avec Dieu ». « Nous avons vécu la synodalité, notent les jeunes, et nous voulons continuer à la construire avec tous les jeunes des Écoles Pies, comme une nouvelle façon de vivre la foi et le charisme de Calasanz. »

L’objectif est que l’Assemblée prépare un document avec des propositions concrètes pour être présenté et abordé dans le prochain Chapitre Général de l’Ordre, en 2021 auquel, le P. Général a déjà annoncé, 4 jeunes participeront.

Plus d’informations : www.piaristsynod.org

 

 

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información. ACEPTAR

Aviso de cookies