L’ »Opera Omnia » de Calasanz en 10 volumes est présentée

La Congrégation des Écoles Pies a présenté lors de deux événements à Madrid et à Rome l’Opera Omnia de Saint Joseph de Calasanz.

Rome, 9 décembre 2019. L’œuvre est la compilation de tous les écrits du Saint, environ 10 000, élaborés de 1587 à 1648. La présentation de Madrid, qui a eu lieu à l’école Calasancio le 27 novembre, la fête du patronage, a été présidée par le cardinal Osoro en présence du marianiste Javier Cortés et de l’Évêque Émérite de Saint-Sébastien Juan Maria Uriarte. La présentation à Rome, qui a eu lieu le 3 décembre dernier à la Maison Générale des Piaristes, a réuni le cardinal Rodríguez Maradiaga, ainsi que le professeur Mario Spinelli, docteur en histoire et biographe de Calasanz.

Comme le souligne le P. Général Pedro Aguado, « l’Opera Omnia est un désir longtemps rêvé par les Piaristes et un besoin très ressenti dans l’ensemble des Écoles Pies et dans le monde de l’éducation ». En fait, il est le résultat de plus de trois ans de travail intense coordonné par l’historien de l’Ordre, le piariste José Pascual Burgués et Ricardo Cerveron, professeur à l’Université Catholique de Valence. Le P. Général a souligné dans les deux interventions l’importance de cette publication, « car c’est l’occasion de présenter Calasanz, à l’Église et à la société, tel qu’il est réellement : le père de l’éducation populaire, le moteur de l’éducation pour tous, et l’une des figures de proéminence de l’histoire de la longue lutte pour le droit à l’éducation. »  L’Opera Omnia contient plus de 5 000 écrits du fondateur en dix volumes ; les huit premiers recueillent ses lettres manuscrites, tandis que les deux autres sont composés d’écrits différents de nature législative, administrative ou spirituelle.

Comme l’affirme Pedro Aguado : « Nos écoles et notre société sont aujourd’hui très défiées. En lisant et en faisant la connaissance de Calasanz, nous y trouvons des indices sûrs pour le chemin que nous devons parcourir. Entre autres, la centralité de l’enfant et son développement, car « dans un monde comme le nôtre, il est essentiel de se rappeler qui est au centre de tout notre travail éducatif », ou l’exemple de Calasanz dans la défense de l’enfant et de ses soins, dans toutes ses dimensions. « Sa lutte pour un traitement digne de chaque enfant et son combat pour la défense de ce que nous appelons aujourd’hui la « protection de l’enfant » sont extraordinaires », dit Aguado. Il a également encouragé les écoles avec une âme, « qui enseignent aux élèves l’amour de Dieu et les aident à le rencontrer, une école où les élèves et les enseignants prient ensemble, une école où il est clair ce qui est le centre. » A travers ses écrits, il révèle aussi les osiers « d’une école ouverte à tous, dans laquelle chacun est important, dans lequel chacun est aimé de Dieu, et qui cherche à transformer la société, afin de la rapprocher des valeurs du Royaume de Dieu », explique le Père Général.

Les deux événements académiques ont réuni de nombreux étudiants, enseignants, ainsi que des membres de la famille Calasanctienne (Sœurs Piaristes, Calasanctiennes, Calasanziane, Cavanis, sœurs du Provolo), des provinciaux européens et des collaborateurs et amis des Écoles Pies.

Nous attachons des images des deux événements et le dossier de presse avec des informations détaillées de l’Opera Omnia

 

Dossier de prensa

 

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información. ACEPTAR

Aviso de cookies