Le 48e Chapitre Général a défini un noyau de Construction des Écoles Pies, dans lequel ont été regroupées les lignes d’action correspondant aux clés de vie de l’Interculturalité et de l’inculturation, de la Synodalité, de la Durabilité intégrale et de la Participation. Pour les mener à bien, la Congrégation Générale a créé un Secrétariat Général et trois équipes générales (Interculturalité, Synodalité, Jeunesse et Écoles Pie).

Après quelques premières réunions virtuelles, le Secrétariat Général de Construction des Écoles Pies s’est réuni à Madrid du 7 au 10 novembre, dans le but de faire quelques réflexions pour aider et ouvrir la voie à la concrétisation d’un programme pour la période de six ans.

Nous nous sommes réunis: P. Emmanuel Suárez ©, du Mexique ; Guillermo Gómez, de Béthanie ; Jon Calleja, d’Emmaüs ; P. Jordi Vilá, de Catalogne ; P. Jozsef Úrban, de la Congrégation Générale ; P. Juan Carlos Gómez, de Nazareth ; et Juan Fernando Arroyave, de Nazareth (envoyé au Mexique).

Nous avons voulu entamer une réflexion sur l’interculturalité comme toile de fond théologique à partir de laquelle il est possible de rencontrer l’autre différent, étranger, étrange, pour la construction conjointe de la vie et des Écoles Pies.

Nous avons également cherché à approfondir notre concept et notre expérience de la synodalité, parce que cette rencontre et cette construction exigent une clé et une attitude qui nous permettent d’écouter, de donner la parole à tous, en particulier à ceux qui, habituellement, ne l’ont pas eue, à ceux qui ont des difficultés à s’exprimer et à ceux que nous avons des difficultés à écouter.

C’est pourquoi, de manière spéciale, nous avons ouvert un espace pour être interpellés par les voix de quatre sœurs qui nous ont aidés à entamer une réflexion sur le rôle des femmes dans les Écoles Pies : Cristina Velásquez, de Nazareth ; Helena Aranzabe, d’Emmaüs ; Laura Benítez, une religieuse piariste du Mexique ; et Marta Moratona, de Béthanie. Avec elles, nous avons eu un dialogue, à la fois inspirant et interpellant, pour revoir notre construction des Écoles Pies avec tant de femmes qui donnent vie aux communautés et aux œuvres.

Afin de poursuivre une approche de plus en plus précise du modèle de présence piariste dans lequel s’incarne cette expérience conjointe de charisme et de mission, nous avons invité Raúl González, d’Emmaüs, à approfondir cette proposition et à poursuivre la réflexion sur les meilleures façons de la vivre dans nos présences.

Que les propositions qui découlent de ces réflexions et de cette planification nous aident tous à contribuer à cette construction à partir du charisme piariste que le Seigneur nous a donné.

P. Emmanuel Suárez Sch.P.