L’association civile « Archivo de Indias Veracruz-Sevilla, Las Dos Orillas » (Archives des Indes Veracruz-Sevilla, Les Deux Rives) va sauver une grande collection bibliographique affectée dans de nombreux cas par les effets du temps, des champignons et autres micro-organismes. Le projet vise à éditer et à sauver les documents de l’histoire de Veracruz, au Mexique, du XVIe siècle à 1821, conservés par l’Archivo General de Indias, à Séville, en Espagne.

Dr. et P. José Manuel Asún Jordán, recteur de l’Université Cristóbal Colón, a intervenus lors de la présentation du projet, qui est désormais une réalité. Il a dit :

« Le sauvetage des documents historiques nous permettra de regarder à nouveau notre propre histoire, de nous voir reflétés dans ce miroir ; de construire l’identité de Veracruz comme lieu d’origine de toute une culture. »

Pour sa part, le notaire, Lic. Francisco Arias González, président de l’association, a commenté la pertinence du lancement « d’une organisation privée avec des bases aussi solides et des horizons aussi larges que cette association civile, dédiée à la stimulation de toutes les formes de culture liées à l’histoire de Veracruz et inspirée par la recherche de la connaissance et la réaffirmation de notre intéressant passé. »

Des témoignages vidéo ont été présentés par de proches collaborateurs tels que le responsable du projet des Archives de Séville, Mateo Mancha Suárez, qui a souligné : « Ce sera un travail passionnant mais laborieux, avec la collaboration de spécialistes car il faudra télécharger des documents, des cartes et d’autres informations qui sont restés pendant des siècles dans les archives des Indes, si vastes qu’elles ne peuvent être connues en peu de temps. »

Lors de la présentation, des accords de collaboration ont également été signés et des remerciements ont été présentés aux entreprises et institutions qui ont rejoint l’initiative. Des représentants de l’Association des Agents en Douane du port de Veracruz, de la Corporación Integral de Comercio Exterior, de Hutchison Ports ICAVE et de Servicios Especiales Portuarios étaient présents.

L’Université Cristóbal Colón, il convient de le mentionner, participera en tant que siège opérationnel, accueillant des conférences, des expositions, des séminaires et un futur master avec l’Université de Séville.

Edmundo Gómez Martínez. Août 2022