Encore dans l’écho du 400e anniversaire de l’Ordre des Écoles Pies, samedi, le 11 mai, dans l’ancienne maison des piaristes à Campi Salentina, fondée en 1629 par Saint Joseph Calasanz, a été présenté le livre Princeps Iuventutis, Joseph Calasanz et la révolution éducative, éditions Grifo 2019.

Les autorités civiles et ecclésiastiques du territoire et de la région étaient présentes, ainsi que des représentants des institutions ecclésiastiques et civiles et ceux qui ont pris soin de cette publication : les enseignants Mario Spedicato et Paolo Agostino Vetrugno. Une représentation significative de professeurs de la Faculté Théologique des Pouilles et de l’Institut d’Études Religieuses ainsi que des prêtres, des religieux des religieuses, mais aussi des anciens élèves, des enseignants, des fidèles et des citoyens.

Le livre a voulu recueillir 19 interventions qualifiées faites par les orateurs talentueux lors de la conférence internationale tenue à cette Assemblée le 24 et 25 novembre 2017 ; Année du Jubilé Calasanctien.

La communauté de Campi Salentina, parmi les diverses initiatives en cette année jubilaire, a organisé cette superbe rencontre d’universitaires, étudiants, anciens élèves et tous ceux qui, de diverses manières sont affectueusement liés aux Pères Piaristes de cette région, caractéristique de notre Italie : Le Salento.

L’initiative a été promue par le P. Roberto Innamorati Sch. P., qui a su mettre en jeu pour une entreprise de ce genre la réalité académique, civile et ecclésiale, en plus des établissements d’enseignement dans le territoire. Le succès de la Conférence, en plus de la capacité organisationnelle a mis en évidence la contribution qualifiée de la présence des piaristes pour l’éducation et la formation des jeunes générations dans les siècles passés.

L’examen du livre présenté manifeste comme les piaristes ont profondément incisé dans la réalité sociale du territoire, commençant à fonctionner en centres souvent marginales. Dans cette partie du Sud de l’Italie, ils se sont établis à Campi Salentina, Brindisi, Francavilla, Manduria, Galatina et Tricase, et ils ont sécurisé pour les enfants et les jeunes l’apprentissage des rudiments de la connaissance et une insertion sociale concrète.

Nous voulons augurer un rétablissement progressif et durable, en reconnaissant dans la région des Pouilles, cet humus de l’humanité et l’abnégation qui a tant donné en confrères qui ont vitalisé le sud de l’Italie et dans le gouvernement de l’Ordre des Écoles Pies.

P. Ciro Guida Sch. P.

 

 

Este sitio web utiliza cookies para que usted tenga la mejor experiencia de usuario. Si continúa navegando está dando su consentimiento para la aceptación de las mencionadas cookies y la aceptación de nuestra política de cookies, pinche el enlace para mayor información. ACEPTAR

Aviso de cookies