« Nous aimons commencer par des définitions ». C’est ainsi que P. Carles Gil a commencé sa présentation pour expliquer le projet que la Congrégation Générale souhaite promouvoir :  » Les anciens élèves des Écoles Pies « .

Les réunions se sont déroulées par circonscriptions. Dans chaque réunion, P. Carles Gil a abordé ce que nous devions comprendre du terme :  » alumni  »  » anciens élèves « . La compréhension actuelle, et selon la forme du présent projet, peut être différente.

Il a mentionné que l’expérience des anciens élèves de l’université est aujourd’hui une expérience consolidée dans de nombreuses universités à travers le monde. Il a également mentionné que ce modèle peut être « importé » ou mis en œuvre dans les écoles, et qu’il y a des personnes dans le monde qui ont saisi la bonté de ce projet et son potentiel pour le contexte et l’institution scolaire elle-même. Il existe désormais des réseaux d’anciens élèves très puissants dans ces endroits.

Dans le domaine piariste, il y a des intuitions ou des projets déjà en cours en Catalogne, en Afrique de l’Ouest, aux USA Devon, en Inde, à Béthanie Getafe, et tout récemment à Nazareth.

Il existe actuellement deux types de formats :

  1. Les associations de personnes qui se réunissent pour commémorer ou se souvenir d’un moment important de leur trajectoire, et, d’autre part, l’aide économique éventuelle dans un certain projet.
  2. Créer un modèle piariste d’anciens élèves (et non d’œuvres isolées) qui rende possible un projet durable de développement humain, communautaire et institutionnel.

Le défi est le suivant : un étudiant piariste passe quinze ans dans notre école (et pas seulement trois ou quatre comme dans une université), étant formé en connaissances, attitudes, valeurs et d’une manière intégrale et intégrative. Le projet Alumni rassemble ceux qui ont été formés dans un établissement d’enseignement et vise à la continuité d’une relation d’aide et de coopération. Ainsi, nos étudiants piaristes pourraient être des Alumni dans le cadre d’un projet d’accompagnement dans la clé d’une relation d’aide, de coopération et de croissance mutuelle.

Que pourrions-nous attendre d’un projet planifié, coordonné, intentionnel des anciens pour une démarcation et pour les Écoles Pies ?

C’est le projet qui est en train de se construire à l’initiative de la Congrégation Générale en la personne du P. Carles Gil. Où cette initiative va-t-elle mener les Ecoles Pies ? Nous le saurons si nous travaillons ensemble, de manière coordonnée, mais surtout en aimant les jeunes et les Écoles Pies. Car il y a beaucoup de bonnes choses et de nombreux avantages. Comme pour toute chose, il est nécessaire d’y consacrer du cœur, de l’intelligence stratégique et du temps.