P. Pedro Aguado prend la parole au début de la dernière session de travail de la Deuxième Assemblée pour communiquer la personne qu’il a nommée pour compléter la formation du Conseil Général : il sera le religieux P. Emmanuel Suárez, de la Fraternité du Mexique. Une personne avec une grande vision de l’Ordre, la connaissance de la réalité et de la Fraternité, la sensibilité pour faire face à ce service et apporter de la nouveauté. Ainsi, son incorporation a été accueillie avec une série d’applaudissements des participants et une grande joie. C’est ainsi que le Conseil Général est au complet, rendant visible et réel ce sujet commun de religieux et de laïcs.

Il est immense le remerciement au P. Javier Aguirregabiria pour tout ce qui a été contribué au cours de ce sexennat, pour l’impulsion de la Fraternité sans relâche et la disponibilité de P. Emmanuel, qui accueille cette nomination avec gratitude et humilité pour la confiance placée en lui.

La première partie de la session d’aujourd’hui a été encore de travail en groupe, pour tenter de faire des propositions concrètes qui aideront le nouveau Conseil Général à définir les lignes stratégiques de la Fraternité dans le nouveau sexennat. Riche, comme toujours, de dialogue et de partage.

Les expériences significatives partagées aujourd’hui nous ont rapprochés de la Hongrie, du Chili et de Béthanie.

Lors de la deuxième réunion, le Conseil Général a adressé quelques mots aux participants de très près. Il est difficile de recueillir dans ces lignes tout ce qu’il a dit, mais nous vous offrons quelques coups de pinceau : ils ont exprimé leur joie pour la rencontre de ces jours, pour le rêve de Calasanz partagé entre tant de religieux et laïcs. Nous vivons un moment d’espérance et d’enthousiasme alors que nous regardons grandir la Fraternité, nous devons prendre soin de cette précieuse créature, afin qu’elle continue de croître sainement et forte. Le Conseil assume très bien l’engagement d’accompagner les fraternités existantes et toutes celles que l’Esprit voudra faire naître. Avec l’expérience de cette assemblée en ligne, le défi d’être plus proche est à portée de main et nous devons en profiter. Ce sont des jours de grande joie, d’espérance et de gratitude envers Dieu.

Après ces paroles, un dialogue ouvert s’est produit, le sentiment de gratitude et de joie étant généralisé pour les jours partagés dans cette assemblée.

Pedro Aguado a clôturé ce moment de dialogue par trois mots clés : MERCI, ENVOI ET ÉCOLES PIES. Il a insisté sur le fait que ce que nous avons fait ces jours-ci est de mettre notre grain de sable dans la construction du Royaume de Dieu. Nous devons être clairs sur le fait qu’il n’y a qu’un seul centre et c’est Jésus ; que nous avons un père, à qui nous devons connaître et aimer, qui est Calasanz ; que nous avons une vocation à prendre en charge ; un désir qui est d’être au service de tant d’enfants et de jeunes. Un grand défi pour incarner tout cela. Avec les mots de Calasanz, « continuez à travailler pour les enfants, faites confiance à Dieu, tenez-vous ensemble et ne perdez pas la joie ».

Et comme il ne pourrait en être autrement, nous finissons par faire face à qui nous convoque avec une prière animée par la Fraternité de Pologne.

Vous pouvez voir de nombreux matériaux, expériences travaillées ces jours-ci sur le web : www.escolapios21.org

Conseil Général de Fraternité