Dans le but d’accompagner la mise en œuvre, le développement et la consolidation de la proposition éducative-pastorale du Mouvement Calasanz dans les démarcations de l’Amérique, la première réunion des coordinateurs appartenant à la circonscription s’est tenue virtuellement.

Nous avons participé à la réunion : Matias Pavon de l’Argentine, Luis Alberto Hernandez du Venezuela, Modesta Telemin de Santo Domingo, Santiago Gaviria de Nazareth (Colombie, Pérou et Equateur), José Hernandez de Californie, Jorge Ramirez Quiles des U.S.A. – P.R., Leonardo Henao du Chili, Juan Fernando Arroyave, Francisco Lopez Jiménez et Mauro Rodriguez du Mexique.

Lors de la réunion, nous avons abordé les sujets suivants :

  • Route de travail du Mouvement Calasanz d’Amérique que nous avons tracée lors de l’Assemblée Générale du Mouvement Calasanz à Oaxaca.
  • Lettre à l’ensemble des Écoles Pies et aux propositions de l’Assemblée des jeunes (Synode Piariste) au Mouvement Calasanz.

Chaque participant s’est présenté avec beaucoup d’enthousiasme en exprimant leur joie et leur espoir pour la rencontre virtuelle, et nous avons exposé les attentes du chemin que nous pouvons marcher d’une manière commune.

Après la présentation personnelle, unis dans la prière, nous avons demandé à notre Bon Père que le Mouvement Calasanz puisse être « sel de la terre » (Matthieu 5:13-16) dans chaque présence piariste, afin qu’il puisse être « Bonne Nouvelle » chez les enfants et les jeunes que Calasanz nous a donnés ; pour le témoignage de chaque éducateur du Mouvement, d’être porteurs de foi et d’espérance ; afin qu’en toutes présences les religieux et les laïcs puissent éclairer et multiplier la vie de nos enfants et de nos jeunes ; afin qu’ensemble nous puissions construire un avenir meilleur. Le moment de prière s’est terminé par le sentiment d’être unis dans le même esprit, et avec la confiance d’être des instruments d’un grand projet de Dieu et de Calasanz, nous avons prié ensemble Notre Dame des Écoles Pies.

Chaque démarcation a présenté son parcours de travail présenté lors de la première Assemblée Générale du Mouvement Calasanz partageant les questions suivantes :

  • Quels rêves et quels défis identifions-nous dans notre Démarcation ?
  • Quelle route de travail proposons-nous pour promouvoir le Mouvement Calasanz dans la démarcation ?
  • (Actions et mises en œuvre)
  • Quels itinéraires de travail proposons-nous pour la circonscription de l’Amérique ?

Au cours de chaque présentation, nous avons exprimé les réalisations et les défis, le processus, la structure, notre organisation, les projets et les lignes d’action, la projection. Au cours de chaque intervention, les participants ont fait des contributions et des questions sur ce qui précède. L’Ordre de participation était le suivant : États-Unis- P.R., Californies, Mexique, Amérique Centrale et Caraïbes, Nazareth, Chili et Argentine.

Après avoir manifesté les parcours de travail, nous avons partagé la question suivante :

Que nous reste-t-il après avoir écouté chaque province?

En général, il a été exprimé sur le Mouvement Calasanz: il est connu ; le désir de faire la proposition présente a augmenté ; il a grandi en certaines présences et d’autres sont dans la consolidation du processus ; des fruits solides sont remarqués dans les différentes expériences du processus. Nous reconnaissons les défis de la mise en œuvre, du développement et de la consolidation du modèle; la formation des éducateurs, l’accompagnement des expériences ; le profil du groupe ; le partage des bonnes pratiques, des matériaux et des projets, des actions qui peuvent être qualifiées ensemble.  En général, nous partageons l’importance de travailler l’étape: avec les jeunes (discernement) et Calasanz pour les adultes, l’aboutissement à la vie religieuse et la fraternité, le travail commun avec Itaka-Escolapios. Nous exprimons la certitude que nous avons tous accompli quelque chose, qu’ensemble nous pouvons aller de l’avant, organiser et qualifier ensemble la proposition, pour répondre systématiquement aux défis que l’Église, la société, les enfants et les jeunes exigent de nous ; des grandes richesse dans les différentes expériences du Mouvement en Amérique, chacune passant par son processus, chacune payant et rendant possible le projet éducatif pastoral piariste. Nous sommes certains de construire l’École Pie localement en phase avec les propositions et la langue de l’Ordre et de l’Église.

Nous avons convenu de partager des documents qui sont générés, tels que plans stratégiques, projets, matériel mis en scène et formation pour les éducateurs.

Un autre aspect que nous avons abordé lors de la réunion était « Synodalité », une langue de l’Ordre dans laquelle nous marchons tous, avec l’aide des questions suivantes que nous avons partagées: Comment avons-nous travaillé sur le sujet? Comment pouvons-nous contribuer au Mouvement? Nous avons exprimé les échos, le travail et les défis posés par la lettre des jeunes, les défis et les propositions à toutes les Écoles Pies.

Il a été convenu d’accompagner le processus et d’être les protagonistes de l’expérience qui a commencé avec les jeunes (Synode piariste), en plus de répondre à l’appel de l’Assistant pour l’Amérique, P. Francisco Anaya Walker avec le Communiqué 12 envoyé aux responsables de chaque démarcation.

Chaque province a mentionné le travail local avec les 10 livrets de formation proposées par le Mouvement Calasanz pour ses éducateurs et les actions de formation dans les trois dimensions fondamentales (Humaine, Chrétienne et Calasanctienne). Nous concluons qu’il est nécessaire de travailler de manière commune dans la formation et la sensibilisation des collaborateurs des œuvres sur le thème de Mouvement Calasanz en clé de participation.

Dans les liens virtuels suivants, nous travaillerons : le volontariat et la promotion d’expériences d’échange ; la connexion et les réseaux que le Mouvement offre ; le travail de mission qui est conduit par le Mouvement. L’une des questions qui s’est posée et que nous aborderons dans les connexions suivantes étaient la suivante : Quelle est la relation entre Itaka Escolapios et le Mouvement Calasanz ? Sur quels éléments clés pouvons-nous travailler?

 Avant la fin de la réunion, nous nous sommes mis d’accord :

  • Recherche de 2 réunions par semestre. La prochaine réunion est convenue le samedi 11 juillet à la même heure, 9 h, heure locale, au Mexique.
  • Proposer l’ordre du jour qui sera discuté lors de la prochaine réunion.
  • Envoyer des matériaux pour la construction du web.
  • Envoyer les travaux de la réunion à Santiago Gaviria.
  • Travailler sur les propositions du Synode, l’Assistant de l’Amérique l’a demandé par un communiqué.

La réunion a été une expérience enrichissante, nous sommes un cœur battant.

Calasanz nous unit !

Mauro Rodríguez Cuahutle

Equipo Gral. de Movimiento Calasanz