Comme chaque 25 août, tous ceux d’entre nous qui sont et se sentent fils et filles de Saint Joseph de Calasanz célébrons avec une profonde joie sa solennité liturgique, où nous remercions Dieu pour son charisme, sa sainteté, sa paternité et son intercession pour nos Écoles Pies bien-aimées, l’œuvre à laquelle il a consacré sa vie et l’espace ecclésial à partir duquel nous vivons et partageons tous notre vocation.

Il est vrai que nous le célébrons chaque année, mais il est également vrai que Calasanz offre toujours quelque chose de nouveau pour chacun de nous, pour nos communautés, pour notre mission. Par conséquent, notre première invitation est   la suivante: comment  la célébration de Calasanz en cette année 2022 résonne-t-elle en vous, dans votre communauté, dans votre vie?   Peut-être que l’une des meilleures façons de célébrer Calasanz est de répondre à cette question du centre de votre expérience vocationnelle.

Cette année 2022 n’est pas n’importe quelle année pour nous. C’est une année inspirée par le 48e Chapitre Général, qui nous a encouragés à marcher centrés sur le Christ, l’unique Seigneur. C’est une année au cours de laquelle nous avons célébré le 400e anniversaire de l’adoption des Constitutions et de la configuration des Écoles Pies en tant qu’Ordre religieux de vœux solennels. C’est une Année Vocationnelle. C’est une année au cours de laquelle nous célébrons le 25e anniversaire du document « Les laïcs dans les Écoles Pies ». C’est une année avec de nombreuses célébrations et éphémérides qui marquent également la richesse du chemin que nous parcourons en tant que piaristes. C’est pourquoi la deuxième invitation que nous vous faisons est la suivante : célébrez Calasanz en remerciant le Seigneur pour ce que vous avez vécu cette année dans votre vocation, dans votre mission, dans votre communauté, bref, dans votre vie piariste.

Une troisième invitation, par laquelle nous souhaitons terminer ce message de félicitations : Calasanz continue de nous interpeller, de faire bouger notre intérieur, de proposer des options en chacun de nous. Il ne nous laisse jamais indifférents ; nous ne l’abordons pas comme quelqu’un qui s’approche d’un personnage simplement intéressant. Nous l’abordons comme celui qui a su accepter le don de Dieu et qui a su le faire mûrir et porter du fruit pour que chacun de nous puisse le vivre comme une vocation. « A quoi se sentent-ils appelés par Calasanz ? »

Célébrer le fondateur est une bonne occasion d’essayer de grandir dans notre vocation. C’est notre souhait et notre proposition pour tous. BONNE JOURNÉE DE SAINT JOSEPH DE CALASANZ !

La Congrégation Générale des Écoles Pies