L’Institut Jose de Calasanz, un projet des Piaristes de la Vice-province des Californies, a commencé sa construction à Mexicali. Ce 19 octobre est a été placée la première pierre du futur bâtiment de l’école primaire après quelques années dans des baraques. À partir de septembre 2017 on créera les niveaux suivants de l’enseignement primaire. Il est prévu que, à partir de 2020, on développe les cours d’enseignement secondaire et lycée. 250 garçons et filles âgés de 3 à 12 ans y seront accueillis. Actuellement, on enseigne les trois niveaux préscolaires ainsi que 60 garçons et filles des colonies les plus pauvres de cette ville de la frontière nord du Mexique.

À la fête du début  officiel des travaux ont assisté les piaristes, les pères et les mères de famille, les étudiants, des enfants et des jeunes des différents projets de l’éducation non formelle, les travailleurs et les membres de la communauté où il est inséré. Le Centre, géré par l’association civile Éducation Solidaire dans les Californies, est situé à la périphérie de la ville, dans la Colonia San Martin Caballero.

À l’école on accueille les enfants de plus faibles ressources de cette colonie mais aussi de celle de San Antonio et des Mayos, voisines à la première et qualifiées par la Mairie de la ville comme celles à plus grand risque social de Mexicali. Pour rendre ceci possible, il existe un système de bourses pour obtenir que le paiement mensuel soit très abordable.

Histoire d’un projet.

En janvier 2013 on a ouvert un local par l’École Calasanz des Tâches, le Caliverano et d’autres établissements d’enseignement non formel. Dans cet espace, on peut aussi développer des activités et des initiatives de relations communautaires. Les niveaux de première et seconde de l’école maternelle, ont été inaugurées en septembre 2014 et deux ans plus tard, le troisième niveau. Ce mois d’octobre, commence la construction du bâtiment qui accueillera en première, deuxième et troisième année de primaire.