« La moisson est abondante, mais les ouvriers peu nombreux. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers à sa moisson » (Luc 10, 2)

L’Église, dans l’annonce de la Bonne Nouvelle, s’active à rendre effective de jour en jour cette requête du Seigneur.

C’est à juste titre que le 10 juillet 2021, le Diocèse de Diébougou à sa tête Mgr. KUSIELE Dabiré Der Raphaël, a accueilli deux jeunes dont le père Bruno BARAYE, ouvriers pour la moisson du Seigneur.

Le père Bruno BARAYE, dont il est question, est membre de l’Ordre des Ecoles Pies (Pères Piaristes). C’est dans cette famille qu’il a fait ses premiers pas. Nous voulons parler de ses premiers vœux, de son Lectorat, de son Acolytat, de sa profession solennelle avant de s’engager pour le presbytérat avec le diaconat et la prêtrise.

Tous ces engagements, vue leur ampleur et leur importance, ont fait l’objet d’une préparation spirituelle.

Ainsi, après un temps de retraite spirituelle, vient le jour fixé de l’ordination. La cérémonie de la messe a débuté à 9h30 à la paroisse Notre Dame de la Paix de Maria Taw. L’ordinaire du lieu, Mgr KUSIELE Dabiré Der Raphaël a été entouré de son presbyterium une trentaine de prêtres environ.

Le rituel romain à cet effet, a été suivi et respecté avec rigueur durant toute la cérémonie. Après la prière consécratoire, l’évêque a imposé les mains aux ordinants avant de céder la place à tous les prêtres qui ont repris le même geste. C’est un signe qui rappelle le transfert du pouvoir ministériel et la communion ecclésiale avec le baiser de paix.

La cérémonie a été très belle et surtout priante. Il y avait du monde car les gens sont venus de prêt et de loin pour prendre part à ladite cérémonie d’ordination.

C’est dans la joie et l’action de grâce que l’Eglise du Seigneur à Diébougou a vu naître un de ses fils dans l’ordre du presbytérat.

Le père Bruno BARAYE qui a célébré sa messe de prémisse le lundi 12 juillet 2021 à la chapelle saint Maurice de Zingane de la paroisse Notre Dame de la Paix de Maria Taw, est désormais prêtre de Jésus Christ. Il doit apprendre à servir et à mourir pour la cause de l’Evangile.

Nous rendons grâce à Dieu et le prions-nous pour que ce serviteur qu’Il a choisi, puisse être un prêtre selon son cœur.

Que sa devise sacerdotale « en effet, pour moi, vivre c’est le Christ et mourir est un avantage » (Ph 1,21), reste gravée dans son cœur, pour un ministère fécond et fructueux. Tel est d’ailleurs les vœux et les souhaits que nous formulons à l’endroit du père Bruno BARAYE en lui disant « DUC IN ALTUM ». Tout est grâce, Dieu est fidèle. Union de prières. Amen !

P. Roger Babene Sch. P.