Entre peur, joie et satisfaction

Le week-end du 10 et 11 septembre 2021, à Abidjan, a été marqué par l’engagement définitif et le diaconat de nos frères Jean Fabrice YEKANIE, Dan Prince Emmanuel MILANDOU, Emmanuel Amath NDONG et Noël Bouyondé SAMBOU. Ces deux événements, qui marqueront désormais l’histoire des Écoles Pies en Côte d’Ivoire, se sont déroulés dans une logique sentimentale pluridimensionnelle. En effet, la célébration de ces différentes festivités avait suscité en nous un sentiment de joie parfois étouffé par la peur de l’échec, mais au final couronné par un sentiment de satisfaction.

  • Notre Joie

La joie qui nous animait tous venait, en effet, de l’accomplissement du projet de Dieu dans la vie de nos frères. Un projet marquait, surtout, par une rencontre d’amour mûrie dans les Écoles Pies. Après des années de formation au sein des Écoles Pies, nos frères avaient l’occasion de dire définitivement oui à Dieu, pour faire connaître désormais son Amour à tous les hommes en particulier les enfants et les jeunes pauvres. Mais aussi, ils disaient oui à Dieu pour se mettre entièrement au service de sa Parole dans l’Église. C’est sur cela que notre joie se fondait. Une joie portée par toute une communauté.

  • Notre peur

La peur, quant à elle, provenait en grande partie du volet organisationnel. Signalons ici que l’annonce des vœux de nos frères et de leur diaconat s’est présentée en nous en double face. D’abord, en cadeau pour la grande communauté piariste ivoirienne (qui depuis plusieurs années a porté et accompagné la vocation des jeunes piaristes), mais aussi en surprise inattendue. Et c’est en cela que résidaient notre peur et notre doute. Est-ce que nous allons réussir ? Voilà la question de toute une communauté face aux multiples problèmes qu’elle traverse ici en terre ivoirienne. Mais aussi et surtout face au défi d’un renouveau rationnel, que nous impose notre nouveau cadre de vie de Bingerville.

  • Notre succès

Par la grâce de Dieu, la réussite a fini par surpasser en maître nos peurs et nos doutes. Et cela, grâce à l’implication massive de tout le monde. D’abord, les événements ont été portés spirituellement par l’ensemble des piaristes (de la zone Côte d’Ivoire) lors de la retraite annuelle. Ensuite, ils (ces événements) ont été, pour nous, l’occasion de vivre de véritables moments de communion avec nos proches collaborateurs. Il s’agit, notamment, du mouvement Calasanz de la Côte d’Ivoire et des familles qui sont proches de nous et qui nous aident dans la mission. L’occasion se présente, ainsi, pour nous de les remercier incessamment et de les confier à la Vierge Marie, Notre Dame des Écoles Pies. Et nous prions Dieu, de bénir la mission de nos nouveaux diacres et qu’Il bénisse les Écoles Pies.

Louis Yoba DIATTA Sch. P.