Pour cette première réunion, la gestion des communications entre les responsables des communications de la province de Nazareth, qui fait partie d’un objectif principal et en ligne avec celles souhaitées par le Général des Ecoles Pies, est socialisée en se référant aux communications. « Promouvoir l’identité, la communion et la co-responsabilité du charisme entre religieux, laïcs et les différents publics de la communauté éducative à travers nos canaux de communication ».

Cette rencontre commence le mercredi 14 février 2020 par une Eucharistie présidée par P. Luis Santiago Figueredo, qui nous invite à communiquer la bonne nouvelle et à développer ce grand atelier de l’intérieur pour pouvoir communiquer avec succès et harmonie à l’extérieur.

La présentation de l’ensemble de la réunion se fait à travers des objectifs spécifiques alignés sur le Plan stratégique de la Coordination Provinciale des Communications et le message du Saint-Père François pour la 54ème Journée Mondiale de la Communication, en demandant à la Vierge Marie de nous inspirer et de nous aider à construire des histoires de paix, des histoires d’avenir et nous montrer la façon de les parcourir ensemble.

La première présentation a été donnée par P. Daniel Toro Candamil intitulé Intuitions de la communication Calasanctienne.

Dans cet espace, une analyse est réalisée dans une perspective de Calasanz en tant qu’émetteur, qui était en communication constante avec ses religieux, œuvres et accompagnés ; s’enquérir de ces moyens ou moyens qui nous permettent de comprendre une structure et une communication avec les enfants, les jeunes et les adultes de nos présences, avec un sens calasanctien et, peut-être, évangélique. P. Daniel nous plonge dans les différentes lettres de Calasanz, prenant comme référence l’Opera Omnia, nous détectons une structure qui invite à une communication affirmée, à la réception que Saint Joseph a inspiré avec chaque lettre qu’il incarnait et toutes les ressources avec lesquelles l’Ordre compte pour se référer à l’heure de la production de contenu pour nos différents publics.

Dans l’après-midi, chaque responsable, effectuant une analyse préalable de la réalité, nous présente comment son institution est dans le domaine des communications et les différents canaux avec lesquels il doit être en mesure de préparer le contenu pour leurs communautés éducatives. Nous pouvons démontrer le manque de ressources et de personnel approprié que chaque œuvre a et de la même manière l’intérêt d’être constant dans le travail de communication.

Pour la clôture de la première journée et en articulation avec l’ICCE-Nazaret, Germán López (Coordonnateur de la Formation et de la Recherche) se penche sur les 10 éléments de l’identité calasanctienne et ses axes transversaux atterris à la dynamique des communications, l’établissement d’un modèle simple de mise en œuvre des éléments de l’identité calasanctienne dans la communication organisationnelle des différents établissements d’enseignement.

Avec cet exercice, nous cherchons à vivre et à refléter – de façon fidèle et créative – l’intuition charismatique de notre fondateur dans tout ce que nous produisons avec des principes clairs et des bases sur lesquelles toute l’organisation est basée. Nous ne pouvons pas construire un message sans savoir vers qui nous tourner, et encore moins sans notre identité en tant que calasanctiens et en tant que piaristes.

Le deuxième jour (jeudi 13 février) nous avons travaillé sur le thème de la planification communicative avec le Groupe Creategia, une agence dirigée par Vladimir Clavijo (professionnel de la communication mettant l’accent sur la publicité), où chacun des participants reconnaît par le concept de communication et la construction d’une carte globale des outils et des approches stratégiques qui permettent la croissance informative et le positionnement du thème éducatif dans les lieux où sa gestion est projetée.

L’activité se déroule en trois moments.

  • Le premier est un séminaire atelier d’une durée de 4 heures dans lequel des sujets de communication stratégique, de marketing social et de fermeture liée au marketing numérique sont présentés.
  • Dans un deuxième instant, d’une durée de 2 heures, les participants s’engagent dans une activité de Design Thinking et Visual Thinking (créée et développée par Creategia) avec laquelle chaque participant sera en mesure d’intérioriser et de concevoir un premier modèle de planification et l’adaptation de son propre plan de communication. Cette activité de cartes rapides permet à chaque région et école d’effectuer un plan personnalisé et adapté à la réalité communicative de chaque participant.
  • Le dernier et troisième moment est la présentation finale et l’examen de chaque plan fait et son ajustement à l’aide d’un document Excel qui contient les étapes à suivre pour la mise en œuvre du plan prévu.

Le vendredi 14, nous avons commencé la journée avec un conseil en communication stratégique pour l’organisation dirigé par Camilo Jaimes, Communicateur Social avec une expérience dans la conception et l’exécution de stratégies de communication, relations publiques (RR.PP.), la communication interne et marketing.

Cette présentation avait pour but de conseiller sur la façon dont l’équipe, en tant que responsable de la province de Nazareth, doit être alignée sur la stratégie de l’organisation d’unifier le contenu sans perdre de vue ses objectifs et ses objectifs. Pour ce faire, il a été structuré en trois parties :

  • Qu’est-ce que le Bureau de la communication d’une organisation, où il s’agit d’un examen et d’une compréhension des éléments qui composent une politique de communication
  • Modèle d’affaires par rapport à la stratégie de communication en tant que concepts pour être en mesure de comprendre l’organisation et d’organiser correctement la communication ou le contenu qui est utilisé dans les différents canaux officiels.
  • La révision du modèle d’affaires comme point de départ de la définition des activités de communication.

La réunion se termine par la célébration eucharistique présidée par le Père Daniel Toro, qui nous invite à être cette lumière qui guide pour atteindre l’endroit où ce message doit être envoyé. L’importance d’aller proclamer l’Évangile d’une salle de classe à l’endroit où nous sommes capables de servir, avec beaucoup de compagnie, pour faire de cette vie une nouvelle pour accueillir l’autre, ce qui, en fin de compte, est ce qui nous permet de nourrir notre à l’intérieur et d’être en mesure de proclamer l’Évangile.

Nous remercions Dieu, la Congrégation Provinciale, le personnel administratif et les participants pour leur volonté de développer cette rencontre, qui nous permet de continuer à grandir dans l’intention d’apporter un message de paix, aligné sur nos objectifs de continuer à partager la communion, l’identité et la co-responsabilité.

César Julio Pinzón